Plus de 800 000 déclarations de revenus déposées jusqu'à présent pour AY 24-25

Plus de 800 000 déclarations de revenus ont déjà été déposées pour l'année d'imposition 2024-25 depuis que le Conseil central des impôts directs a activé les fonctionnalités pour les déclarations de revenus couramment utilisées à partir du 1er avril de cette année.

Selon les données du CBDT, près de 829 000 déclarations de revenus avaient été déposées au 5 mai pour les 24 et 25 AY, les contribuables éligibles ayant commencé à profiter de l'occasion pour éviter la ruée de dernière minute. Parmi celles-ci, 750 000 déclarations ont déjà été vérifiées par les contribuables et 510 000 d'entre elles ont également été traitées par le ministère.

Pour aider les contribuables à produire leurs déclarations pour AY24-25, le CBDT a rendu les ITR-1, ITR-2 et ITR-4, qui sont couramment utilisés par les contribuables, disponibles sur le portail de dépôt électronique à partir du 1er avril. leurs ITR via ITR-6 à partir du 1er avril.

Les contribuables qui n'ont pas à attendre les attestations d'impôt à la source ou qui ne sont pas soumis à des contrôles peuvent commencer à déposer leur RTI, notent les experts. De plus en plus de contribuables devraient déposer leur RTI dans les semaines à venir et les chiffres augmentent déjà quotidiennement.

Cependant, une grande partie des contribuables peuvent choisir de produire leur déclaration de revenus seulement avant juin, date à laquelle ils recevront les certificats TDS de leurs employeurs ainsi que des banques.

Le nombre de déclarations déposées jusqu'à présent ne représente cependant qu'une fraction des 8,18 crores de déclarations déposées pour AY 23-24 au 31 décembre 2023. Au moins 75,1 millions d'ITRS ont été déposés pour l'année d'évaluation 2022-23 au 31 décembre 2022.

Le CBDT s'efforce d'améliorer la conformité des contribuables ainsi que le dépôt des déclarations dans les délais afin d'éviter les précipitation de dernière minute et les appels à la prolongation des dates d'échéance. Cela entraîne également une pression sur le portail informatique, de nombreux utilisateurs étant confrontés à des problèmes lors du dépôt des déclarations.