Réclamation EPFO : EPFO simplifie le règlement automatique des réclamations médicales, de logement et d'éducation. Vérifiez les étapes de retrait

L'Organisation de prévoyance des salariés (EPFO) a introduit le règlement automatique des demandes anticipées à des fins médicales, d'éducation, de mariage et de logement. Le mode automatique de règlement des sinistres a été introduit en avril 2020 aux fins d’avance en cas de maladie. L'établissement a été étendu à l'éducation et au mariage en vertu de la règle 68K et au logement en vertu de la règle 68B, via un communiqué de presse daté du 13 mai 2024.

La limite de réclamation a été augmentée à Rs 1,00 000 contre Rs 50 000 plus tôt. « Au cours de l'année en cours, environ 2,25 millions de membres (22,5 millions) devraient bénéficier des avantages de cette installation », indique le communiqué. Dans la solution de réclamation automobile, la réclamation est traitée automatiquement par le système informatique sans aucune intervention humaine.

Comment fonctionnera le système de règlement automatique

C’est un fait connu que l’EPFO prend généralement un certain temps pour traiter une réclamation. Cela est principalement dû au fait que l'EPFO vérifie l'éligibilité du membre de l'EPF, les documents soumis (le cas échéant) pour le traitement de la réclamation, le statut KYC du compte EPF, les coordonnées bancaires valides, etc.

Alors, en quoi le système de règlement automatique est-il différent ?

Selon le communiqué du ministère du Travail et de l'Emploi, l'ensemble du processus de règlement automatique est piloté par le système informatique, éliminant ainsi l'intervention humaine. Toute réclamation avec KYC, éligibilité et validation bancaire est traitée automatiquement pour paiement par les outils informatiques.

Car la périodicité de règlement des sinistres est considérablement réduite de 10 jours à 3-4 jours pour de telles avances. Les réclamations non validées par le système ne sont ni retournées ni rejetées. Ils sont en outre entrepris pour un deuxième niveau d'examen et d'approbation.

Comment réclamer les avances

Les réclamations doivent faire l'objet de différentes sections. Un membre de l'EPF doit connaître les règles pour demander le retrait de l'EPF en cas de maladie en vertu de la règle 68J, de mariage ou d'études supérieures en vertu de la règle 68K et d'avance au logement en vertu de la règle 68B. Les critères d'éligibilité à une avance varient dans chaque cas.

Règle 68J

Pour la réclamation médicale, un membre doit présenter un certificat signé par un employeur ou un médecin. Pour le bénéfice médical, un adhérent EPF peut demander un retrait à tout moment quel que soit le nombre d'années accomplies au régime EPF.

Règle 68K

Pour réclamer des fonds à des fins de mariage ou d’études supérieures, le membre de l’EPF doit effectuer 7 ans auprès de l’EPFO. Conformément aux règles, une telle avance peut être retirée trois fois au cours de la durée du mandat auprès de l'EPFO.

Un membre de l'EPF peut retirer au maximum 50% de sa part avec intérêts. Pour retirer de l'argent pour le mariage, le membre de l'EPF doit soumettre une déclaration au format en ligne.

Pour l'enseignement supérieur pour enfants, une attestation concernant le programme d'études et les dépenses estimées du chef de l'établissement d'enseignement concerné doit être présentée.

Règle 68B

Pour bénéficier d'une avance sur le compte EPF afin d'acheter ou de construire un appartement/une maison, le membre de l'EPF doit effectuer cinq ans auprès de l'EPFO. L'EPFO permet également un retrait anticipé pour les réparations et la rénovation de la maison ; cela peut être fait deux fois. Le montant qui peut être retiré dépend du but recherché.

Pour le retrait de fonds, 24 mois de salaire de base et d'indemnité de cherté pour l'achat d'un terrain ou 36 mois de salaire de base et d'indemnité de cherté pour l'achat d'une maison/d'un appartement/d'une construction sont requis. Pour le retrait d'une avance sur le compte EPF pour réparation et transformation de la maison, le montant autorisé est le moindre de 12 mois de salaire de base et de l'indemnité de cherté.