Maximisez votre CTC : 12 éléments non imposables que chaque employé salarié peut inclure

Maximiser votre salaire net est un objectif pour presque tous les employés salariés, et trouver une structure de rémunération fiscalement avantageuse peut réduire considérablement la charge fiscale. Quelques éléments de la structure du coût pour l'entreprise (CTC) exonérant les taxes se trouvent ici.

1. Allocation de loyer (HRA) : La provision de l'employeur pour couvrir les frais de logement du salarié, connue sous le nom de HRA, peut être partiellement ou totalement exonérée d'impôt. Cette composante de votre salaire contribue à couvrir le loyer de votre résidence actuelle. HRA doit être inclus dans votre package salarial pour pouvoir bénéficier de cette déduction fiscale.

Le plus petit des montants suivants sera exonéré d’impôt :

  • HRA réelle reçue
  • Loyer payé au-delà de 10 % du salaire plus allocation de cherté
  • 50 % du salaire plus l'indemnité de cherté sont destinés aux maisons situées dans les villes métropolitaines (Mumbai, Calcutta, Delhi ou Chennai) ; 40 % sont destinés aux maisons situées dans des villes non métropolitaines.

2. Indemnité de déplacement en cas de congé : Un employeur accorde l’indemnité de déplacement en congé (LTA) pour couvrir les frais de déplacement associés à un voyage. Ce voyage peut inclure votre famille et s’étendre à n’importe quelle destination en Inde. Pour y prétendre, vous devez fournir des documents de voyage à votre employeur. Toutefois, cette exonération ne s'applique qu'à la distance la plus courte parcourue au cours du voyage, que ce soit par avion, par train ou par transport en commun reconnu. Cet avantage est applicable pour deux voyages effectués dans un bloc calendaire de quatre ans. Le bloc en cours s’étend des années civiles 2022 à 2025.

3. Coupons-repas : Les coupons alimentaires comme Sodexo ou autres chèques-repas sont exonérés de taxes jusqu'à Rs 26 400 par an. Les employeurs accordent souvent des allocations alimentaires en proposant des repas pendant les heures de travail ou au moyen de bons payés. Par exemple, si ces bons sont exonérés d'impôt, jusqu'à Rs 50 par repas, compte tenu de 22 jours ouvrables par mois et de deux repas par jour, vous pouvez demander une déduction annuelle de Rs 26 400.

4. Fonds de Prévoyance des Employés (EPF) : La cotisation des salariés à l'EPF est partiellement déductible d'impôt, tandis que la cotisation de l'employeur et les intérêts perçus sont totalement exonérés. Les cotisations versées pour la déduction EPF sont éligibles à une déduction fiscale pouvant aller jusqu'à Rs 1,5 lakh en vertu de l'article 80C. Actuellement, 12 % de votre salaire de base et de votre allocation de cherté (le cas échéant) sont investis en EPF. Il est conseillé de cotiser à l'EPF car les intérêts gagnés sur cet investissement sont exonérés d'impôt, sous réserve que certaines conditions soient remplies.

5. Remboursement de la facture mobile : De nombreux employeurs remboursent les factures d’appels liés au travail et d’utilisation d’Internet, et ces remboursements sont exonérés d’impôt. Cela comprend les frais de téléphone, y compris une connexion Internet haut débit, pris en charge par l'employeur. De plus, cela comprend les dépenses liées aux téléphones mobiles postpayés et aux services haut débit que vous avez engagés. Vous pouvez donc demander le remboursement de ces dépenses dans le cadre du régime de remboursement de l'employeur.

6. Remboursement du carburant : Les salariés peuvent demander à leur employeur le remboursement des frais d'essence ou de diesel de leur voiture. Cependant, tous les salariés ne sont pas éligibles à ce remboursement. En règle générale, il est proposé aux cadres intermédiaires et supérieurs, ainsi qu'aux directeurs commerciaux, qui assument souvent des rôles en contact direct avec les clients.

7. Allocation scolaire pour enfants : Un salarié peut bénéficier d’une allocation scolaire non imposable pour un maximum de deux enfants afin de couvrir ses frais de scolarité. Une déduction de Rs 100 par mois et par enfant est autorisée pour les frais d'études de votre enfant. De plus, Rs 300 par mois et par enfant sont autorisés pour couvrir les dépenses du foyer. Vous pouvez bénéficier de ces déductions pour un maximum de 2 enfants.

8. Chèque cadeau : Les cadeaux offerts par un employeur sont considérés comme exonérés d’impôt entre vos mains si leur valeur globale ne dépasse pas Rs 5 000 par an.

9. Livres et périodiques : Pour améliorer vos compétences dans les domaines de votre choix, vous devrez peut-être investir dans des livres, des périodiques, des journaux et des revues professionnelles. Dans de tels cas, ces dépenses sont exonérées d'impôt dans la catégorie « Livres et périodiques ». Toutefois, pour bénéficier de cette exonération et bénéficier de ses avantages, vous devez présenter une preuve des dépenses engagées en livres et périodiques.

10. Allocation uniforme : Cela comprend l'allocation fournie par l'employeur pour couvrir le coût ou l'entretien des uniformes portés pendant les tâches professionnelles.

11. Déduction forfaitaire : Le budget 2018 a réintroduit la déduction forfaitaire de Rs. 50 000 du salaire brut, réduisant ainsi l'impôt à payer.

12. Voiture louée par l’entreprise : Le financement de location de voitures, également connu sous le nom de crédit-bail de véhicules, est un arrangement financier dans le cadre duquel un particulier ou une entreprise (le locataire) loue un véhicule auprès d'une société de leasing ou d'une institution financière (le bailleur) pour une période de temps déterminée. Au lieu de devenir propriétaire du véhicule, le locataire verse régulièrement des loyers au bailleur pour avoir le droit d'utiliser la voiture.

Le financement du crédit-bail automobile peut offrir des avantages tels que des mensualités inférieures à celles de l’achat pur et simple d’une voiture, une flexibilité dans le choix du véhicule et la durée du bail, ainsi que des avantages fiscaux potentiels pour les entreprises et les salariés.

Tirer le meilleur parti de ces allocations non imposables dans votre structure CTC peut avoir un impact positif sur votre salaire net net et votre rémunération globale. Avec une planification minutieuse, les employés salariés peuvent minimiser considérablement leur obligation fiscale et maximiser leur salaire en main.